L’inventaire de condominiums neufs qui n’ont pas trouvé preneur dans la grande région de Montréal n’a jamais été aussi élevé depuis 2006.

Selon la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), tous les secteurs de l’île de Montréal étaient favorables aux acheteurs de copropriétés sur le marché de la revente à la fin 2014, à l’exception de l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie, où le marché était toujours équilibré à la fin de l’année.

Reportage complet sur Radio-canada.ca : http://ici.radio-canada.ca/tele/le-telejournal-18h/2014-2015/segments/reportage/1294/marche-condos-montreal-acheteurs-bachand

Par Evelyne Labrosse