« Cette semaine dans l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on revient sur le succès de l’événement de citrouilles de samedi passé et on parle d’un service de plus en plus répandu aux États-Unis, le balayage d’esprits.

L’événement annuel de citrouilles a été une fois de plus un vrai succès! Vous avez été nombreux à apporter vos dessins et à oser approcher les reptiles de la ferme Reptizoo. Tous les dessins sont désormais disposés dans les vitrines des bureaux et les photos de la journée sont visibles en ligne.

Les “Spirits Sweepers”

Il n’y a pas si longtemps, les nouveaux propriétaires demandaient la bénédiction d’un prêtre pour protéger leur propriété des mauvais esprits. À quelques jour de l’halloween, le magazine américain Inman News, dévoile la pratique d’un phénomène identique actuellement tendance sur le marché de l’immobilier aux États-Unis. Il s’agit du “nettoyage” ou “balayage d’esprits” dans les maisons. Cette solution en pleine expansion chez nos voisins américains est envisagée lorsqu’un courtier rencontre de la difficulté à vendre une propriété entourée par une mauvaise énergie. Il est également déjà arrivé à de récents acquéreurs de faire appel à des services de “balayage d’esprits” pour chasser les mauvaises âmes hors de la maison.

Histoires sombres

Faire fuir les ondes négatives des habitations, l’américain Jay Quinn en a fait son gagne-pain. Au départ guérisseur, il a développé des pratiques de croyances énergétiques pour venir à bout des sinistres souffles planant sur des propriétés. Un propriétaire d’un château aux États-Unis a ainsi demandé son expertise dans le domaine pour purifier sa maison et rendre l’espace de nouveau vivable. Les services de Quinn ont été d’une telle efficacité que le propriétaire a décidé d’annuler la vente de sa demeure.
Un cas similaire s’est produit à San José en Californie. Les nouveaux acquéreurs d’une propriété sont les victimes d’événements dignes d’un film d’horreur dans leur propre maison. Paniqués et incapables de fermer l’oeil, leur courtière contacte un traqueur d’esprits pour dépurer leur propriété.
Cette pratique émergente aux États-Unis fera-t-elle son arrivée au Québec comme le phénomène du home staging? « 
Retrouvez la chronique complète : http://www.viacapitaledumontroyal.com/chronique-immobiliere-maisons-hantees-et-chasseurs-desprits/

Par Evelyne Labrosse